Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

vendredi 15 septembre 2017

Le Puits des Mémoires : La Traque ~ Gabriel Katz

« La guerre, mon ami, c’est comme la diplomatie : de la poudre aux yeux ! »


Résumé de la quatrième de couverture :

Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

Premier tome d’une trilogie qui a reçu le prix Imaginales 2013, ce livre pose un décor et une intrigue prometteurs.
Les trois héros ignorent tout de leur identité, de leurs compétences, de leur passé. Ils s’inventent et naissent une seconde fois en se fondant sur leurs réactions. Découvrant petit à petit leurs capacités étonnantes, ils veulent rester de « bons citoyens » et ne pas s’attirer d’ennuis. Malheureusement, les ennuis leur courent après et ils apprennent partiellement pourquoi ils sont recherchés, sans comprendre comment ils ont pu en arriver là.
L’enchaînement des événements est très bien mené, car le lecteur, de même que les personnages, ne comprend pas les tenants et aboutissants de l’intrigue. Il est trimbalé par l’auteur, pourchassé par d’étrangers cavaliers bicolores, et doit surveiller ses arrières.
Les trois personnages principaux, Nils, Karib et Olen, sont difficiles à cerner. Ils ne se connaissent pas, nous ne les connaissons pas et l’auteur donne très peu d’informations. Cela rend l’identification difficile, il y a toujours une distance.
L’univers décrit fait travailler l’imagination tout en étant plutôt simple. On n’est pas dans un roman fantasy où les néologismes s’enchaînent, ce qui est appréciable pour une lecture fluide. Petit bémol, il n’y a pas de carte du monde dans cette édition, ça aurait été utile pour suivre le périple des héros. La fantasy est présente par une magie sous-jacente qui attise la curiosité.
Extrait :

« Il se souvint de ce qu’avait dit Karib : plus un mage avait l’air déguisé en mage, plus il fallait s’en méfier.
— Bonjour mon brave, tonna Olen d’une voix de soudard.
— Que puis-je pour vous, messieurs ?
— Juste un renseignement, l’ami, fit Karib, qui ne semblait pas décidé à suivre Olen sur le ton des vieux briscards. C’est assez pointu : il s’agit de savoir si on peut effacer la mémoire d’un individu. Par un moyen magique, j’entends.
La question, abrupte, surprit l’homme, à qui on ne devait pas la poser souvent.
— Euh… Sûrement.
— C’est pour sa femme, ricana Olen, espérant que Karib finirait par se comporter en soldat. »
Le mot de la fin :

Un premier tome aux délicieuses promesses, avec une bonne maîtrise du genre !

Alors, voulez-vous tourner ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !