Citation

"La culture est un cimetière de livres et d'autres objets à jamais disparus." in N'espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco

vendredi 2 octobre 2015

Doigt Light ~ Gordon Zola

« Ce capharnaüm moderne et indigeste, que les esthètes appelaient la “fin de l’Histoire”, et les imbéciles, le progrès »




Résumé de la quatrième de couverture :

Quels sont donc ces cadavres retrouvés vidés de leur sang ? Qui est cette étrange Bella du Saigneur amoureuse d'un vampire ? Et que cache ce mystérieux château des Carpettes perdu au fin fond d'une Transylvanie encore pleine de légendes ? Autant de questions qui vont mettre le commissaire Guillaume Suitaume sur les dents et les rotules ! 
Encore un roman truffé de jeux de mots et de références ! Nous suivons Suitaume dans son enquête sur des meurtres qui semblent liés à une affaire de vampire. La question reste la même : sont-ce de vrais vampires ? Afin d'y répondre, le commissaire fait la rencontre d'un célèbre écrivain, d'une vieille prostituée, d'un couple aux activités douteuses ou encore d'un parrain de la mafia. Il est accompagné de ses fidèles collègues, Purdey Prune, Habib Lioteck et Achille Pendule. Une intrigue secondaire est menée parallèlement avec l'enlèvement de Colchique, la sœur de Suitaume, qui en fait voir de toutes les couleurs à ses ravisseurs.
Ce n'est pas une parodie de Twilight mais de la bit-lit en général. L'humour est bien sûr au rendez-vous. Le style est vraiment très agréable. Cela change de ce qu'on lit d'habitude.
J'ai beaucoup aimé ce livre mais je l'ai trouvé un peu trop court. J'aurais aimé que la fin soit plus développée. Les personnages principaux sont fidèles à eux-mêmes et c'est très sympa de les retrouver. L'auteur marque assez souvent des arrêts dans la narration pour faire des remarques et j'ai trouvé ça amusant. L'intrigue est menée sur différents tableaux, à la fois en France, en Roumanie et en Turquie. Cela crée une attente pour le lecteur qui se demande parfois quel est le lien. Mais tout fait sens à la fin, il n'y a aucun problème d'incohérence.
Extrait :

« Il fit le tour de sa large bibliothèque et y picora quelques ouvrages sur le thème en question ... Dracula de Bram Stoker, Pour le meilleur et pour le vampire, un ouvrage de référence écrit par les frères Bordelik, Le Château d'écart-pattes, une approche érotique de la culture transylvanienne, aux éditions Malle&Fils, Comment trouver un bon cou ? du sexologue J.K. Roteed... Dans une veine un peu différente, il y avait aussi, J'ai les crocs, ou Comment bien dîner en terre moldave, Vandale des empires, le célèbre roman de sang-fiction de Fenimore Vivan. Il y avait bien sûr, pour tous les mordus de la bit-lit, les cinq tomes de la série Doigt Light, de Fanny Meilleure : Fesses et nations, Dentation, Epilation, Vraie fellation et Fornication. »
Le mot de la fin :

Un petit roman bien sympathique aux personnages amicaux et non conventionnels pour tous ceux qui veulent sortir de leurs lectures classiques. Un excellent polar poilant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser votre nom et votre blog si vous en avez un ! :)

Merci de votre visite !